• Découvrir qui on est. Il y a près de 20ans, j’ai eu un déclic quand mon petit cousin, un être d’une rare intelligence aujourd’hui disparu, m’a dit « en fait, on passe sa vie à courir après plein de choses et la seule chose que l’on refuse totalement de connaître, c’est soi-même ». Le yoga est une autoroute qui mène à soi.

  • Vivre à fond avec les cartes que la vie nous a donnée. Qui seriez-vous si vous n’aviez pas peur d’être vous-même ? Que feriez-vous dès demain si vous n’aviez pas vos peurs comme ultimes limites à votre épanouissement ?

  • Réparer les bobos de notre mode de vie. Nous vivons dans une société qui favorise la sclérose physique (mauvaise position au travail, dans notre canapé, voiture, inactivité) et mentale (sur sollicitation de notre vigilance qui diminue notre capacité à être totalement à ce que l’on fait : téléphone portable, ordis, TV, objets connectés qui nous…déconnectent de notre vie véritable, notre réalité oubliée !). Le yoga est une hygiène qui nettoie les dégâts.

  • Préparer toutes les pratiques sportives, quelles qu’elles soient, afin de les vivre au maximum de ses capacités, tout en maintenant la santé le plus longtemps possible, ce qui dans le sport est assez rarissime.

  • Préparer son mental à toutes les échéances auxquelles notre vie modernes nous confronte (examens, entretiens d’embauche, échéances professionnelles importantes…)

  • Le yoga est la planche de surf issue des traditions les plus reculées pour prendre les vagues de la vie moderne sans couler avec elle. Le yoga nous accompagne toute notre vie car il est à ma connaissance le système le plus complet, qui s’adapte à tous les âges, tous les moments de vie, toutes les capacités et incapacités temporaires ou définitives. Tant qu’on est en vie, on peut pratiquer le yoga.